A la rencontre de Solène GILSON

Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec Solène, la capitaine des Louves de la D2F

Peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Je m’appelle Solène Gilson, j’ai 29 ans et généralement on m’appelle So ou Soso.

Pourrai-tu nous dire quelques mots pour décrire le début de saison du collectif ?

Début difficile car il y a avait beaucoup de blessées et on devait composer avec. On a eu une bonne période avant la trêve d’hiver où nous avions trouvé notre rythme. Malheureusement après nous avons été en difficulté et trop irrégulière par, je pense, manque de confiance et de sérénité.

Dans quel état d’esprit le collectif va recevoir Bergerac le 16 mars dans sa tanière ?

Nous devons et allons être des guerrières qui vont au front et qui ne doivent rien lâcher. Des Sangsues qui ne doivent pas laisser respirer l’adversaire. Nous serons chez nous donc nous devons montrer nos vraies valeurs de combativité, d’envie et nous faire respecter. Tous les matchs seront difficiles et serrés car chaque équipe joue sa survie mais nous nous devons d’être les meilleures, sans pitié et j’ai confiance.

Comment te sens-tu, personnellement à l’approche des playdowns ?

J’ai envie de manger du ballon à chaque entraînement pour être prête pour chaque match de la mort. Je suis prête à aller au combat match après match avec de la hargne, du sérieux, et de l’envie à 2000%.

Pour connaître un peu mieux notre capitaine …

Taille : 1m71, numéro : 17

Quand as-tu commencé le hand ? Par quels clubs es-tu passée ? Depuis quand une Louve de Noisy ?

J’ai commencé le hand vers 11 ans à Noisy le sec. Je suis pure dyonisienne: Bondy puis villemomble en moins de 18 championnat de France et N1 pendant 1 an. Puis Noisy le grand en D2 depuis 2007 donc j’entame ma douzième année…

Un animal fétiche ?  Lion mais sinon en animal domestique un chien

L’endroit où tu te sens le mieux ? Chez moi

Quel métier voulais tu faire étant plus petite ? Alors pour dire vrai éboueur pour pouvoir sauter en route sur le camion *rires* Sinon plus sérieusement après police scientifique ou kiné.

Destination idéale pour partir en vacances ? Du soleil, des paysages magnifiques, etc. Les destinations qui m’attirent en ce moment: le Mexique, Bali, Indonésie, Road trip Ouest américain.

Ta blague préférée ? Je suis nulle en blague toute faite. Lol

Ton application préférée ? Instagram ou Twitter.

Nous souhaitons bon courage à Solène pour la réception de Bergerac et nous serons présents dans les tribunes pour encourager toutes les Louves de la D2F à 20h15 ce samedi 16 mars à 20h15.

Une saison à sauver

La « saison régulière » de la deuxième division ( D2F ) s’est donc finie ce week-end, avec à la clef une 8ème défaite pour nos Louves, lourdement battues à Vaux-en-Velin ( 35-25 ). Une nouvelle compétition inédite s’ouvre donc : les play-downs, image inversée des play-offs, ces phases finales popularisées par les grands championnats américains, où les meilleurs d’une division s’affrontent dans un arbre à élimination directe pour déterminer le champion.

Ce n’est malheureusement pas ce dont il sera question cette année pour nos Louves, qui devront batailler ferme pour sauver leur tête en D2F. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce ne sera pas une sinécure. Revenons tout d’abord sur la formule de ces play-downs pour éclairer la situation de notre équipe élite.

Ces play-downs se présentent sous la forme d’un championnat à 8 équipes, joué en matchs aller-retour, et composé des 4 dernières équipes des 2 poules de la phase « régulière ». A la fin, les 4 plus mauvais clubs redescendront en Nationale 1.

On pourrait donc se dire que rien n’est fait, et que tout reste à faire. Mais, et il est de taille, les résultats acquis contre les équipes rencontrées lors de la première phase sont conservés ! L’Entente a déjà affronté Lomme, Sambre et Octeville dans sa poule, et ne rejouera donc pas contre elles. Et c’est là que le bât blesse : ces confrontations n’ont pas été très favorables aux Louves, avec seulement 2 victoires face à Lomme, et 4 défaites face à Sambre et Octeville.

L’Entente aborde donc cette nouvelle et dernière phase avec 10 petits points, ce qui la classe provisoirement 6ème, avec 4 points de retard sur le premier non-relégable… L’urgence est déjà là !

Classement de la poule des playdowns au 18/02/2019

On comptera 3 promus parmi les 4 adversaires des Louves : l’AS Cannes-Mandelieu, Ardèche le Pouzin et Bergerac Perigord Pourpre. L’Entente connaît déjà l’A.L. Bouillargues, présente en D2F l’année dernière. Une victoire serrée à domicile et une défaite assez large à l’extérieur donnent toutefois peu d’indications sur l’opposition à venir. Néanmoins, elles restent sur une victoire face à Plan-de-Cuques, leader incontesté de la poule 2.

Méfiance aussi face à Ardèche le Pouzin : si celles-ci se retrouvent dans une situation inconfortable, elles ont été capables de coups d’éclats au début de saison, en s’imposant face à Aunis – La Rochelle et Mérignac notamment. Mais elles ne comptent aucune victoire en 2019, et on peut donc s’interroger sur leur état de forme à l’aube de ces playdowns.

Bergerac semble évidemment l’équipe la plus faible en provenance de la poule 2 : avec aucune victoire, à l’instar de Lomme – Lille, la montée vire au cauchemar pour le club périgordin.

Enfin, l’AS Cannes-Mandelieu est probablement l’équipe la plus difficile à juger. Auteures d’une bonne saison pour sa remontée en D2F, les Cannoises ont su aller chercher des points face à leurs adversaires directes dans la course au maintien. Mais, excepté leurs très bons résultats face à Mérignac ( 1 victoire, 1 nul ), elles n’ont pas réussi à embêter les 3 autres équipes qualifiés en playoffs de la poule 2.

Outre Bergerac, peut-être un peu en dessous, attention donc à ne pas sous-estimer ces 3 équipes du sud-est, qui joueront crânement leur chance de maintien et risquent de donner du fil à retordre à nos Louves, qui n’ont malheureusement plus le droit à l’erreur.

La 3 ème place pour nos polistes !

Nos 2 polistes Estelle et Tamera viennent de participer aux Interpoles qui se tenaient du vendredi 1er février au mardi 5 février à Bourg de Péage. Elles arrachent d’un but la 3ème place hier à l’issue d’un match phénoménal (menées 10/6 à la mi-temps) contre le pôle du Grand Est.
Félicitations à elles pour leur beau parcours !

Retrouvez le résumé statistique du match ici :
http://www.vision-sport.fr/lives/live.php?match=6&t=f

Estelle et Tamera dans leur maillot de la Ligue d’Île de France

N’oublions pas de saluer Melissa Migan (non sélectionnée) et Emmanuelle Thobor (blessée) qui font également partie du pôle d’excellence de la ligue Île de France.

Gooooo les Louves !

A la rencontre d’Emmanuelle & d’Estelle

Nous sommes allés à la rencontre de Emmanuelle et Estelle, deux jeunes joueuses de notre N1, au pôle de Châtenay-Malabry, afin de leur poser quelques questions. Voici leurs réponses 🙂

Emmanuelle THOBOR (Manu pour les intimes)
16 ans
1ère ES
Pivot
#28

Pourquoi ce numéro ?

“J’ai le numéro 28 par rapport aux dates d’anniversaires de mon frère, ma sœur, ma mère et mon père”

As-tu un rituel de match ?

“Je n’ai pas forcément de rituel de match, mais en général avant chaque match j’écoute de la musique pour me détendre et pour me donner confiance et je fais un récapitulatif de toutes mes qualités avec ma mère”

Quand as-tu commencé le handball ? Quel est ton meilleur souvenir ?

“J’ai commencé le hand en 5ème, puis en 4ème je suis rentrer au CER à Fontainebleau où j’y suis restée deux ans. Par la suite, je suis rentrée au pôle où j’effectue actuellement ma deuxième année.
J’ai eu la chance aussi de faire certains stage France. Mon meilleur souvenir, c’est le jour où on m’a remis un maillot de l’équipe de France pour jouer avec lors d’un match, l’émotion était trop forte parce que c’est vraiment quelque chose de symbolique et j’étais fière de pouvoir porter ce maillot, chanter la marseillaise lors d’un match international etc”

Si tu avais un super-pouvoir, ce serait lequel ?

“Si j’avais un super-pouvoir, j’aimerai que ce soit celui de lire dans les pensées ou de remonter le temps “

Qui paye le plus dans la cagnotte en N1 ?

“Pas moi en tout cas haha”

Choisis une réponse parmis les deux propositions

Chab ou roucoulette ? Roucoulette
Beaugoss du hand ? Y’en a pas
Joueur / Joueuse préféré(e) ? J’en ai pas forcément
Ponctuelle ou en retard ? Ponctuelle
Grande gueule ou timide ? Timide
Short ou legging ? Legging
Mac do ou Burger king ? Orhhh choix difficile : les deux
Paris ou Marseille ? Paris
Vegedream ou kalash ? Impossible de comparer les deux donc les deux

Estelle NELSON
17ans
Arrière / Ailière gauche
#23

Pourquoi ce numéro ?

“J’ai ce numéro parce que ma mère est née le 23 janvier”

As-tu un rituel de match ?

“Non je n’ai pas de rituel de match”

Quand as-tu commencé le handball ? Quel est ton meilleur souvenir ?

“J’ai commencé à Livry Gargan (pendant 3 ans) puis je suis allée à Aulnay où j’ai passé 5 ou 6 ans. Je suis une Louve depuis cette année. Mon meilleur souvenir sont mes années de comité 93, et mes années de sélection Ligue IDF, c’était magique”

Quelles sont tes qualités sur un terrain de handball ? Quel est ton défaut ?

“en défaut je dirai que je me frustre très vite face à l’échec , et en qualité , je veux toujours donner le meilleur de moi même”

Si tu avais un super-pouvoir, ce serait lequel ?

“J’aimerai pouvoir remonter dans le temps”

Qui paye le plus dans la cagnotte en N1 ?

“Ca se joue entre Ma et Assia je pense voir Nancy !”

Choisis une réponse parmi les deux propositions

Chab ou roucoulette ? Chab
Beaugoss du hand ? 🤷🏽‍♀️
Joueur / Joueuse préféré(e)? Nora Mork
Ponctuelle ou en retard ? Ponctuelle
Grande gueule ou timide ? Ca dépend : les deux mais plutôt timide
Short ou legging ? Short
Mac do ou Burger King ? burger king
Paris ou Marseille ? Paris
Vegedream ou kalash ? Vegedream

Des nouvelles de notre #42, Isaure Mosabau

Comme vous avez pu le remarquer, Isaure Mosabau n’était pas sur la feuille de match face à Saint-Maur le week-end dernier. Après une entorse au genou et quelques problèmes de santé, notre Louve sera éloignée des parquets au moins jusqu’à fin janvier. Nous lui souhaitons un très bon rétablissement et espérons la revoir au plus vite.

Isaure, au club depuis 2 ans, est l’auteure de 22 buts en 8 matchs cette saison. Avec son équipe internationale, la République Démocratique du Congo (depuis 2016), elle a obtenu la médaille de bronze lors de l’édition 2018 de la Coupe d’Afrique des Nations ( CAN ) et s’est qualifiée pour les championnats du monde au Japon en 2019.

Isaure en plein shoot pendant l’exercice 2017/2018 – Photo Gustavo Sports Pictures

Elle a débuté à l’ES Vitry en 2009, passant par le Villiers ECHB, l’Issy Paris HB et la Stella St-Maur, avant de rejoindre l’Entente Noisy / Gagny à l’été 2017.

Pour la remplacer, le staff a choisi de faire appel à une ancienne de la maison, Anne-Sophie Frau ! La pivot qui a passé 4 saisons au club s’est donc laissée convaincre par une pige de courte durée. Un retour permanent est-il envisagé pour l’année prochaine par les deux parties ? Affaire à suivre.

Anne-Sophie Frau lors de la saison 2016/2017 – Photo Gustavo Sports Pictures

Une première partie de saison riche en émotions

En ce début d’année 2019, et alors que l’Entente Noisy/Gagny s’apprête à défier sa voisine la Stella Saint-Maur, il n’est pas encore trop tard pour revenir sur cette première partie de saison, aidé de l’entraîneur de notre équipe première, Safwann Khoudar.

Classement DF en date du 3 janvier 2018

Après 8 matchs dont 4 déplacements, le bilan est globalement positif, puisque l’Entente se place à la 3ème place de sa poule, ex-æquo avec le Sambre Avesnois Handball. Rappelons que le visage de la deuxième division féminine a été complètement chamboulé pour cette saison 2018 / 2019 : 16 équipes sont réparties en 2 poules géographiques, au lieu d’une poule unique à 12 clubs auparavant. Dans cette nouvelle version, au terme d’un mini-championnat avec des matchs aller et retour, les 4 premières de chaque poule se qualifient pour une phase dite de ‘playoffs’, où les équipes lutteront pour monter en première division ( LFH ). Les 4 dernières de chaque poule s’affronteront quand à elles dans une phase de ‘playdowns’, où elles chercheront à éviter la relégation à l’étage inférieur. Ces deux phases comporteront chacune 8 équipes, et seront jouées en format championnat, mais sans match retour.

Safwann Khoudar :
Dans ce début de championnat nouvelle formule où nous savions que notre entame était primordiale, nous avons vécu un début de saison compliqué (3 défaites en 4 matchs), un enchaînement de déplacements et de nombreux pépins physiques qui ont affaibli les performances de l’équipe. Après beaucoup de travail et de remise en question, nous avons su redresser la barre afin d’enchaîner une série de 3 victoires et 1 nul.
L’état d’esprit des filles est irréprochable à l’entraînement et cela se ressent sur nos performances. Le match de Coupe de France contre la LFH de Dijon l’a confirmé le 18 novembre, une courte défaite contre une solide équipe, mais un visage totalement différent de celui présenté en début d’exercice.

La reprise après la trêve internationale est particulièrement corsée : 3 matchs décisifs attendent l’Entente en janvier : un déplacement à Saint-Maur-des-Fossés, puis les réceptions de Sambre et d’Octeville. Les deux premiers, qui opposeront les séquano-dionysiennes à des adversaires directs dans la course aux playoffs seront, comme on a l’habitude de le dire, des matchs « à 6 points ».
Un sans-faute lors de ces 3 matchs placerait l’Entente dans une situation très favorable, lui permettant d’occuper seule la 3ème place et d’avoir déjà un orteil en playoffs.

Safwann Khoudar :
Un dernier mot pour encore une fois féliciter le public qui à chaque match nous permet de nous surpasser. Les tribunes sont pleines en ce début de saison en nous comptons sur vous pour ne pas diminuer vos efforts et ne rien lâcher !
Cette course aux playoffs commence dès le 12 janvier avec la Nationale 1 (réserve) qui jouera en ouverture à 18h. Elles ont aussi besoin de vous !

L’Entente se rend ( même si ce n’est pas bien loin ! ) chez sa voisine Saint-Maur samedi 5 janvier à 18h30, avant de retrouver le Clos de l’Arche le 12 janvier à 20h15 pour affronter le Sambre Avesnois Handball. En ouverture de ce dernier match, l’équipe réserve recevra Épinal. On espère vous voir nombreux sur ces matchs !

Le doublé pour l’Entente ?

Alors que les deux tiers des saisons de division 2 féminine et nationale 2 féminine du championnat de France de handball sont écoulés, avec respectivement 15 et 14 journées jouées, l’Entente Noisy/Gagny est dans de très bonnes dispositions pour réaliser un crû 2017 / 2018 exceptionnel. On ne parle en effet rien de moins que de la possibilité d’un titre dans chacune de ces compétitions !

Classement Poule 3 Nationale 2 Féminine au 20 mars 2018

Profitant d’un faux pas en déplacement de leurs adversaires directs, les jeunes Louves ont saisi, pour un petit point, la première place de leur poule. Mais le chemin est encore long : il reste 8 journées à jouer, et seuls 4 petits points séparent le 1er du 4ème… Malgré cela, les voyants sont plutôt au vert : en très grande forme, les gabéo-noiséennes restent sur une série de 5 victoire de suite. Elles s’appuient notamment sur une Emeline Buart stratosphérique qui cumule une moyenne de 8 buts par match lors de ces dernières rencontres, avec une pointe à 11 face au Achenheim Truchtersheim !

Emeline Buart au tir face à Sainte Maure-Troyes – Gustavo Sports Pictures

Les prochaines semaines seront cruciales pour notre équipe réserve : elles reçoivent ce week-end le HBC Kingerheim, 2ème de leur poule, pour ce qui sera un match clé dans la course au titre. Puis elles se déplaceront la semaine suivante chez l’Aulnay Handball, 3ème… un derby qui s’annonce sous haute tension !
Ces deux chocs devraient permettre d’y voir plus clair dans le classement en tête du championnat. D’autant plus que nos jeunes Louves bénéficieront ensuite d’un calendrier très favorable : jusqu’à la fin de saison, elles ne joueront plus que contre des équipes de la 2ème partie de tableau.
Venez nombreux croire avec elles à l’exploit ce dimanche 1er avril à 16h au gymnase Marcel Cerdan de Gagny !

Notre équipe première se retrouve dans une situation très ( trop ? ) similaire : 1ères, les Louves ne disposent que d’un point d’avance sur les secondes, et seulement de 3 points sur les 4èmes. Comme à l’habitude, la fin de saison de deuxième division féminine risque d’être très, très serrée ! Malheureusement, le programme ne leur est pas aussi favorable qu’à leur équipe sœur. En plus d’un périlleux déplacement sur les terres de Celles-sur-Belles, candidat à la montée en 1ère division, les Louves recevront notamment Vaux-en-Velin, solide équipe de la première partie de tableau, et surtout Mérignac, ogre du début de saison mais en difficulté ces dernières semaines.

Classement Division 2 Féminine au 20 mars 2018

L’Entente Noisy / Gagny a néanmoins son destin en main dans la course au titre, même si, depuis le début d’année 2018, nos Louves paraissent quelque peu sur courant alternatif. Elles ont connu des hauts en accrochant chez elles Mérignac, qui n’avait jusqu’alors connu que la victoire, ou en atomisant Aunis-La Rochelle et Rennes Saint-Grégoire. Mais elles ont également soufflé le froid par des victoires étriquées face à Yutz ou au Sambre Avesnois, et en s’effondrant à domicile face à Saint-Amand, concurrent direct au titre.

Le combat pour le titre résumé en une image : âpre et disputé – Gustavo Sports Pictures

De plus, parmi leurs rivales, un rouleau compresseur en a remplacé un autre. Exit Mérignac, relégué à la 3ème place avec seulement 2 victoires depuis la trêve, et place à Plan-de-Cuques qui démolit tout sur son passage avec 7 victoire d’affilé, dont une chez elles contre l’Entente Noisy / Gagny. Il faudra garder un œil sur ces Marseillaises tout au long de cette fin de championnat ! Vous l’aurez compris, la route vers un éventuel sacre n’aura rien d’une promenade de santé…
Après une mini-trêve internationale de 3 semaines, nos Louves se rendent ce week-end à Bouillargues, avant-dernier du championnat. Elles enchaîneront en recevant la semaine prochaine l’ASUL Vaux-en-Velin, le samedi 7 avril à 20h15 au gymnase du Clos de l’Arche. On vous attend bien sûr en masse pour les soutenir dans leur quête du titre !

Les Louves continuent leur recrutement !

Deuxième acte dans le recrutement de la saison prochaine : Cira Lo fait son arrivée. Actuellement au centre de formation de Nantes (LFH), cette gardienne de but prometteuse agée de 21 ans vient renforcer l’effectif de la D2 pour la saison prochaine.

Nous sommes très heureux d’accueillir Cira, une joueuse issue de notre territoire, plus précisément formée au Handball Club Serris Val d’Europe.

Bonne fin de saison à toi et à très vite sur les parquets du Clos de l’Arche.

Gooooo les Louves !!!

Une nouvelle Louve pour la saison 2018/2019 !

Alors que la majeure partie des joueuses de l’Entente prolonge leurs contrats (le détail très prochainement sur ce site), une nouvelle intègre le groupe la saison prochaine. Il s’agit de Mathilde Lorrillard, joueuse du centre de formation de l’ESBF (Besançon). Formée à Cergy-Pontoise Handball et passée par le pôle de Chatenay, cette arrière droite gauchère de 22 ans, vient apporter toute son explosivité et son talent.

Son parcours détaillé :

Formée à Cergy-Pontoise  (D2)

2014-2016 : UMBB (Centre de formation et LFH)

2016-2018 : ESBF (Centre de formation)

Bienvenue à toi Mathilde et à très vite dans l’antre des Louves !!

Nos jeunes Louves sur la bonne voie

Comme leurs aînées, nos jeunes Louves ont eu droit à une trêve hivernale, légèrement décalée. Cette dernière prend fin ce week-end, et l’équipe réserve de l’Entente Noisy/Gagny lancera son année 2018 avec un déplacement à Colmar, dimanche 14 janvier à 16h. Placé dans la 3ème poule de Nationale 2 féminine ( l’équivalent de la 4ème division ) du championnat de France, le collectif réalise une très belle première partie de saison. Actuelles deuxièmes, les jeunes Louves n’ont concédé qu’une défaite face à Aulnay Handball et un nul face à Reims Champagne Handball, pour 6 victoires.

Classement de la 3ème poule de N2F en date du 8 janvier 2018

Nous avons eu le plaisir d’échanger avec leur entraîneur, Kamel Jgouta, afin de revenir ensemble sur ce début de championnat.

Bonjour Kamel, quel était ton objectif pour la saison au début de celle-ci ?

L’ambition au commencement du championnat était d’obtenir 15 victoires, sachant que l’année passée nous en avions eu 10. Nous voulions être plus performant et plus rigoureux afin d’être plus efficace et de faire mieux que la saison dernière pour notre deuxième cycle en N2 avec ce jeune groupe. Actuellement nous en sommes à 6 victoires ( sur 8 matchs, il reste 14 journées à disputer ).

Que penses-tu de la première partie de saison de ton équipe par rapport aux objectifs fixés?

Elle est intéressante. On a une seule défaite et un match nul. On est deuxième, ce qui n’est pas mal, même si l’on a quelques regrets sur les deux matchs où l’on a lâché des points. On aurait dû faire mieux.

Kamel Jgouta en pleine réflexion

Comment décrirais-tu ton équipe ?

C’est un collectif avec un très gros potentiel. Les filles seraient capables de réaliser de très belles choses si elles se donnaient encore plus les moyens. Il y a des joueuses dangereuses à tous les postes.

Ton objectif pour la fin de la saison ?

On a fait un premier bilan avec les filles. A la fin des matchs aller (fin janvier) on verra où l’on se situe dans le classement et on déterminera l’objectif final à ce moment là. Pour ma part c’est d’être dans les 3 premières du classement. Ça prouverait que l’on a bien progressé par rapport à la saison dernière.

On espère que vous y arriverez ! Merci à toi Kamel, et l’on vous souhaite de continuer à surfer sur cette belle dynamique !

Le prochain match à domicile des jeunes Louves aura lieu le dimanche 21 janvier. A 16h, au gymnase Marcel Cerdan de Gagny, elles recevront Achenheim Truchtersheim. On compte sur vous pour aller les soutenir à cette occasion !